Lutte active contre la truffe chinoise : c’est parti !

Cela n’est pas nouveau, notre site a déjà par le passé dénoncé la truffe de Chine en proposant une lettre type à envoyer à nos élus pour les sensibiliser aux problèmes posés par les importations massives de truffe de Chine. Merci à tous ceux qui ont accompli la démarche.

Toutefois, comme rien n’a vraiment changé, il est temps de franchir une nouvelle étape dans la lutte contre les risques que font courir ces truffes à nos écosystèmes.

Virulentes, capables de mycorhizer les arbres hôtes de nos truffes, proches génétiquement de notre Tuber melanosporum, ces truffes asiatiques représentent un risque réel d’invasion de nos écosystèmes avec vraisemblablement des conséquences très graves sur la production de nos truffes. On ne compte plus en effet les espèces introduites plus ou moins accidentellement en Europe et qui concurrencent aujourd’hui les espèces autochtones au point de parfois les faire disparaitre (cas de nos écrevisses à pattes blanches supplantées par les écrevisses américaines, de la prédation du frelon asiatique sur les abeilles…).

Pouvons-nous prendre le risque à l’heure où la production de truffes stagne malgré des efforts qui devraient bientôt porter leurs fruits avec l’entrée en production des nouvelles truffières de voir les truffes asiatiques lâchées dans la nature et contaminer nos truffières? La réponse est clairement non. C’est pourquoi, nous avons décidé de lancer une grande pétition que vous serez surement amenés à signer pour interdire l’importation des truffes de Chine en France afin de limiter le risque de contamination de nos écosystèmes.

Vous pouvez d’ailleurs télécharger la pétition directement depuis cette page :

- la première page

Nous vous donnerons prochainement une adresse pour renvoyer ces pétitions qui sont destinées après collecte au ministère de l’Agriculture afin d’appuyer nos demandes d’interdiction de l’importation des truffes de Chine.

Vous remerciant par avance de l’aide que vous pourrez nous apporter dans cette entreprise.

Fred

N’hésitez pas à venir nous rejoindre sur les forums pour en parler.

7 réflexions au sujet de « Lutte active contre la truffe chinoise : c’est parti ! »

  1. j’ avais pas vue que cela est en fait sur une seule page .Par contre l italie comme je l ai deja dit n interdit plus l importation et la commercialisation de l indicum depuis 3 ans au moins sous la pression des concerveurs qui se plaignaient de concurence déloyale.seule la suisse interdit toujours l importation sur son territoire bien qu elle y soit presente partout .
    jerome

  2. La Chine c’est la chine. Sans vouloir être méchant ni vulgaire ils font c*** tout le monde et ils n’en ont pas finis avec la mondialisation. Les rapports diplomatiques qu’ils entretiennent sont "mauvais", il serait temps qu’ils s’ouvrent au monde et non pas le monde qui s’ouvre à eux. Et nous, tel des lèches-bottes, nous n’avons pas d’autre choix que du subir. Subir car nous ne pouvons négliger cette puissance ne serait-ce qu’économiquement.

  3. Bonjour,

    "Sans vouloir être méchant ni vulgaire ils font c*** tout le monde "

    Sûr que ça change de l’époque où la France colonisait tout ce qu’elle trouvait comme territoire. On était à l’époque moins regardant …

    Qu’une législation et une surveillance veille sur la qualité des produits français, bien sûr, mais ces relents de racisme ne sont pas pour grandir la personne qui les écrit.

    Il y a quelques années, un conserveur du Périgord importait des truffes d’Espagne qui étaient ensuite "teintées". Donc pas besoin des chinois pour être malhonnête. Vous devriez vous intéresser aux "bons français", qui importent ces produits et leurrent les acheteurs car n’oubliez pas que s’il y a une offre, c’est qu’il y a une demande.

    Bonne journée.

    Un gascon habitant en Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>