Le programme de recherche CulturTruff.

L'endroit pour discuter des qualités du sol idéal... Faune, flore, drainage, pédologie sont ici à leur place.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Avatar du membre
jeanmidu24
Membre
Messages : 3369
Enregistré le : 31 oct. 2008 14:58
Localisation : perigord vert (paussac)

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par jeanmidu24 »

melano a écrit :
Enfin, il va falloir combiner ça avec le problème de l'herbe. Si tu travailles première semaine de février une fois la récolte finie, j'aimerai bien voir les brûlés mi avril... à mon avis, l'herbe va reprendre le pouvoir et tu vas devoir repasser un coup pour l'herbe ce qui va recasser le mycélium.
Bref, pas simple.
Fred
Salut Fred, pour moi c'est un faux problème.
Je pense qu'il faut travailler les arbres dès que la fenêtre météo est bonne à partir du 15 février.
Les brûlés virulents feront leurs boulots. Et pour les arbres où l'herbe repousse rien n'empêche de faire un ou plusieurs sarclage si besoin
Je n'invente rien, Jérôme préconisait déjà cela il y a quelques années.
Jeanmi,
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17499
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par melano »

C'est bien ce que je dis : il va falloir faire plusieurs passages. Après, ce n'est pas dérangeant en soi, mais ça fait du boulot en plus et quel impact sur le mycélium? Perso, chez moi, le brûlé n'est pas virulent ni en mars, ni en avril et rarement en mai. On commence à voir les brûlés se marquer en juin. Pas avant. Donc, je ne peux pas compter sur lui pour nettoyer les repousses d'herbes du début du printemps.

Mais je règle le problème avec un mois de bâche plastique noire à ensilage. :wink:

Fred
Avatar du membre
jeanmidu24
Membre
Messages : 3369
Enregistré le : 31 oct. 2008 14:58
Localisation : perigord vert (paussac)

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par jeanmidu24 »

Oui c'est du boulot... Mais la truffe c'est du boulot et c'est pour cela entre autres que je conseillais dans un autre post de débuter avec un nombre d'arbres limités. :wink:
Après la solution de la bâche noire est peut-être intéressante... Et vaut sûrement le coup d'être au moins essayé sur quelques arbres
Jeanmi,
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17499
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par melano »

Ce qui est dommage, c'est que ça mériterait aussi d'être étudié. Et c'est même en plein dans le sujet de cette étude non? Ca rentrerait bien dans cette partie à mon avis : Effet des techniques culturales sur le bilan hydrique des truffières et le cycle biologique des truffes.

J'aimerai bien savoir si ça booste ou si ça nuit au mycélium ces paillages qu'ils soient noirs ou blancs.

Mais, je cite pour cette partie : "Il s’agit d’un projet de recherche participative. Malheureusement nous ne pouvons pas financer l’installation de plus de 15 sites mais si des associations ou des privés sont intéressés nous pouvons faire une commande groupée de sondes."

Donc, à moins de gagner au loto pour acheter des sondes, je crois qu'on n'est pas prêt de savoir. :mrgreen:

Fred
Avatar du membre
tuber01
Membre
Messages : 4098
Enregistré le : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par tuber01 »

Je pressens que le bilan calorifique est plus important que le bilan hydrique pour conduire les truffes, au moins pour leur faire passer la période mi juin -> mi aout. Et l'arrosage n'est qu'un moyen. Le paillage en est un autre par exemple.
Je crains que si ils ne se focalisent que sur le bilan hydrique, culturtruf risque de ne regarder qu'une face du cube.

Seb
la vie est trop compliquée pour avancer avec une pleine assurance
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1518
Enregistré le : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par Jcrtruffe »

Donc, à moins de gagner au loto pour acheter des sondes, je crois qu'on n'est pas prêt de savoir. :mrgreen:
Fred

Sauf si on crée un groupe et on participe financièrement :?:

A plusieurs ça devient plus accessible financièrement , il faudrait désigner un ou deux sites pilotes et partager les expériences et les résultats .

Qui est partant ?

Jcr
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Renlo
Membre
Messages : 611
Enregistré le : 25 nov. 2009 08:31

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par Renlo »

on peut aussi interpréter autrement le graphique et penser que le travail du sol fragment et disperse le mycélium en place, celui-ci reprenant alors sa croissance active à partir des multiples "boutures" en occupant encore mieux et plus abondamment le milieu...
Renlo
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17499
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par melano »

C'est pourquoi il est impératif d'avoir la même courbe sur un sol non travaillé. :wink:

Il faudra demander à Jérôme qu'il lève sa herse sur un côté de l'arbre. :lol:

Fred
jjr24
Membre
Messages : 2264
Enregistré le : 21 juin 2012 08:56

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par jjr24 »

Bonsoir,

Pas simple, en effet: ce mycélium présent tôt, me semble être celui d'après récolte!?...
Le redémarrage de la T° est-elle profitable à celui-ci? Ou un "nouveau?"
JJR24
hanc07
Membre
Messages : 796
Enregistré le : 15 déc. 2012 08:26
Localisation : Ardèche

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par hanc07 »

Je pense que le mycélium était plus concentré avant le travail et qu'il n'est pas revenu à la même concentration après.
C'est pourquoi je pense que le travail du sol doit être plus tôt.
Les conditions du milieu et la météo peuvent être très bonne en février.
Fred si le mycélium est plus concentré par ce que tu travaille plutôt, pour penses tu avoir plus d'herbe?

Les paillages devraient être testé sur des arbres muni de sonde, pour mesurer l'incidence sur le PF et la T°c.
Didier
lubin 81
Membre
Messages : 1163
Enregistré le : 23 août 2013 13:09

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par lubin 81 »

ImageBonsoir
Je suis de l'avis de Renlo,ayant mis dans l'eau une racine prise dans le sol,après le travail de la réniéri,il est apparut du mycélium tout au long de celle-ci,analyse Alcina,positif mélano
Lubin
Toupi
Membre
Messages : 1151
Enregistré le : 26 sept. 2012 17:35

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par Toupi »

Bonsoir à tous,
Oui moi aussi je partage l'avis de renlo.
La photo et les analyses de lubin semblent le confirmer.
Patrick
Lemarnais
Membre
Messages : 250
Enregistré le : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par Lemarnais »

Bonjour Lubin,

Il se peut que l'ADN de mélano soit présent, ce qui n'implique pas forcément que ce mycélium soit de mélano.
Je n'apporte aucun jugement, je me demande simplement. Est-ce que cette analyse a été réalisée sur le fragment de racine broyé ou sur un prélèvement des filaments de mycélium visibles sur la photo ?
En tout cas merci pour ce partage.
lubin 81
Membre
Messages : 1163
Enregistré le : 23 août 2013 13:09

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par lubin 81 »

Re,
Je ne sais pas,comment D.B. a fait l'analyse,mais soyez certain,que si elle avait trouvé autre chose, et que mélano soit faiblement positive , comme cela arrive dans certains échantillons,elle aurait mis"" champignon inconnu"" car je travaille depuis longtemps avec elle et dans le doute c'est toujours négatif et ma confiance dans ses analyses est totale,donc je ne peux m'en tenir qu'à ce résultat.
Lubin
Lemarnais
Membre
Messages : 250
Enregistré le : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par Lemarnais »

Merci pour votre réponse Lubin,
Je m'explique rapidement. Le test ADN réalisé est probablement un test PCR, qui est sélectif puisqu'il amplifie l'ADN de l'espèce que l'on recherche, ici mélano (ça n'exclue pas qu'il y ait quantité d'autres champignons sur la racine, mais comme on ne les cherche pas, on ne les trouve pas). Si une toute petite quantité d'ADN de mélano est présent, il sera amplifié jusqu'à en obtenir une quantité suffisamment importante permettant une identification. De ce fait, ce que l'on voit ne correspond pas forcément au résultat que l'on obtient par test ADN.
Je ne remets pas en doute votre travail, je cherchais à comprendre un peu plus la méthode utilisée, pour aller plus loin dans la réflexion.
Répondre