Le programme de recherche CulturTruff.

L'endroit pour discuter des qualités du sol idéal... Faune, flore, drainage, pédologie sont ici à leur place.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Répondre
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17588
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Le programme de recherche CulturTruff.

Message par melano »

Bonjour,

C'est parti pour le programme culturtruff. Les plus chanceux d'ente vous ont eu la chance de pouvoir tester les sondés ou d'assister à une présentation du programme.

Pour les autres, un diaporama est disponible sur le site de la fft (merci Didier pour l'info). Il y a plein de choses très intéressantes...

http://www.fft-truffes.fr/experimentati ... urtruf.pdf

Fred
bion
Membre
Messages : 4961
Enregistré le : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par bion »

Bonjour,

Intéressant, le tableau sur la dynamique du développement du mycélium. On y apprend la différence d'activité des deux types mat; et l'influence du travail du sol; qui entraine une chute de l'activité, suivie d'un rebond.

J'espère que l'on aura le même graphique sans travail du sol, pour voir les différences éventuelles.

Michel.
Laurent91
Membre
Messages : 264
Enregistré le : 28 juin 2013 17:38
Localisation : Corrèze

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par Laurent91 »

Bonjour,
Savez vous quel paramètre est mesuré pour caractériser la dynamique du mycélium des mat1 et mat2 ?
Car il n'y a ni échelle des Y, ni unité !!!
Si quelqu'un peut avoir l'info se serait top.
A+
Laurent
Avatar du membre
tuber01
Membre
Messages : 4136
Enregistré le : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par tuber01 »

à voir mais il est probable que la dynamique mat1 / mat2 pourrait être inversée selon le site mesuré. pour moi ce qu'il faut surtout retenir ce sont les variations / mois et l'effet du travail du sol (quasi nul en fait sur le moyen terme).

Seb
la vie est trop compliquée pour avancer avec une pleine assurance
rabase
Membre
Messages : 1291
Enregistré le : 14 oct. 2007 18:25

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par rabase »

A la lecture il est au max en juin ou on voit les brulés a fond descend jusqu'en aout, remonte en septembre ou c'est visible également avec une grosse activité décembre a février phase non observable pour nous descend jusqu'en mars, travail du sol, descend très rapidement jusqu'en début avril pour remonter a fond le même mois et descendre en mai ou on commence a voir le brulé pour le mat 1
Pour le mat 2 si c'est le père ou le trouve t on pour mesurer son activité , qui est en activité a partir de février jusqu'a mai sur le graphique
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1523
Enregistré le : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par Jcrtruffe »

bion a écrit :Bonjour,

Intéressant, le tableau sur la dynamique du développement du mycélium. On y apprend la différence d'activité des deux types mat; et l'influence du travail du sol; qui entraine une chute de l'activité, suivie d'un rebond.

J'espère que l'on aura le même graphique sans travail du sol, pour voir les différences éventuelles.

Michel.
Oui Michel c'est très intéressant et comme toi je m'interroge sur l'effet du travail du sol en mars/avril.

Faut il continuer à travailler à ce moment là ?

Je sais il reste pas beaucoup de périodes disponibles mais casser la dynamique du mycelium ça me plais pas

Cdlt. Jcr
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17588
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par melano »

C'est le sol qui a été analysé. Donc, il est dans le sol le père au moment où il est le plus utile.

Il y a quand même des problèmes avec cette courbe. D'une part, l'axe du temps est très mal positionné. On ne sait pas oú commence et où finit un mois.
D'autre part, la remontée du mycélium à la verticale est strictement impossible. Celà voudrait dire que pour le méme prélèvement, il y a deux valeurs : une nulle et une maximale. Pas possible.

Je pense que ce graphique est une bien pâle copie faite avec un tableur de la courbe originale qui nous permettrait d'en savoir bien plus.

Pour connaître l'impact du travail du sol, il faudrait un témoin non travaillé (style l'autre moitié de l'arbre non travaillée). Sans ça , on ne peut que supposer.

Après, les zones choisies semblent bien les plus performantes du moment. Toutefois, le choix du pF comme valeur m'interpelle. C'est une échelle logarithmique et ca va contracter en quelques dixième la zone intéressante pour nous. À -1 MPa, le pF est à 4 et à -10 MPa, il est à 5.

la sonde est précisé à 10% près, à des valeurs de 5, avec la distorsion du logarithme, c'est monstrueux. Alors qu'en MPa, ca reste encore précis.mais je me plante peut-être sur les valeurs.

Ensuite, sur les premiers résultats de ces sondes, les premières mesures montrent qu'au nord c'est plus sec qu'au sud. Perso, je me demande pourquoi.

Fred
bion
Membre
Messages : 4961
Enregistré le : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par bion »

Bonjour,
rabase a écrit :Pour le mat 2 si c'est le père
Je pense moi aussi que pour cet arbre mat 2 est le père. Il est présent uniquement au printemps, période des naissances.
je m'interroge sur l'effet du travail du sol en mars/avril.
On peut se demander si ici le travail du sol n'a pas été réalisé trop tard: il a entrainé une chute de la présence du mycélium dans le sol.
Que ce serait t-il passé si le travail avait été réalisé en février, avant l'augmentation du type mat 2?
La quantité aurait peut-être été plus importante, avec plus de naissances.......
La météo cette année a été particulière, hiver très doux, et démarrage précoce. Jérôme avait dit qu'il fallait travailler très tôt, pour moi ces mesures le confirme.
Il n'est pas dit que ce soit la même chose l'année prochaine.

La comparaison avec la suite des résultats (été 2016) sera aussi intéressante. J'espère que les mesures ont été faites.

Il y a un "gap" entre les valeurs de mai 2015 et juin 2016, des données supplémentaires permettraient aussi de mieux l'interpréter.

Michel.
rabase
Membre
Messages : 1291
Enregistré le : 14 oct. 2007 18:25

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par rabase »

Pour le pF a part les deux premières mesures c'est plutôt sec au sud
rabase
Membre
Messages : 1291
Enregistré le : 14 oct. 2007 18:25

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par rabase »

Peut être dans la banque de spores du sol comme dit dans la conclusion que nous avons lue dans le stage de laure Schneider
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17588
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par melano »

C'est dans doute un artefact lié à la pose des sondes. Je pense qu'il faut sortir la terre du trou, la tamiser et la remettre après avoir positionné la sonde.

Pas étonnant que la sonde soit perturbée les premiers jours.

Fred
bion
Membre
Messages : 4961
Enregistré le : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par bion »

Et l'on voit que 10 mm en goutte à goutte ne change quasiment rien, ni sur la T°, ni sur l'humidité du sol.

Par contre, 29 mm de pluie on un effet très important.

Michel.
Avatar du membre
trufou
Membre
Messages : 4135
Enregistré le : 16 janv. 2007 22:39
Localisation : tarn et garonne

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par trufou »

bonjour,
n oublions pas que le goutte a goutte forme dans le sol un bulbe d humidité, si la sonde est a 5 cm du bulbe, ca ne doit pas se trouver sur les resultats, et si elle etait dans le bulbe elle serait saturé ..
trufou
hanc07
Membre
Messages : 796
Enregistré le : 15 déc. 2012 08:26
Localisation : Ardèche

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par hanc07 »

Bonjour,
pour avoir méditer l'intervention de C MURAT et relu ce post CULTUR TRUFFE est un programme des plus intéressant pour nos trufficulteurs ( pour une fois qu'on est sur le terrain, dans des truffières dont les pratiques culturales sont celle mise en avant sur ce site)
on ne peut que s'en féliciter!
Le but optimiser l'arrosage et analyser les conditions idéales et les pratiques des trufficulteurs les plus expérimentés. En gardant des truffières témoins sans arrosage par exemple.
Vous l'avez compris pour moi c'est très positif.
Suite à vos interrogations j'ai retenu que les sondes étaient à 10 cm de profondeur et que pendant 15 jours les valeurs n'étaient pas exploitables car la mise en place de la sonde avait modifié les conditions du milieu.
L'interrogation principale que je me pose c'est est il judicieux de travailler le sol au mois de mars.
Vu la concentration d'ADN, je pense que le sol pourrai être travaillé dès la fin de la saison.
Avant cette étude on privilégiais d'avoir un sol souple, il se peut que l'on minimise cet aspect, au profit d'une concentration optimum du mycélium le plus tôt possible dans la saison. (mat 1 et 2 confondu)
Donc travail du sol en février, sol sec bien sur.
Didier
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17588
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Le programme de recherche CulturTruff.

Message par melano »

L'interrogation principale que je me pose c'est est il judicieux de travailler le sol au mois de mars.
Vu la concentration d'ADN, je pense que le sol pourrai être travaillé dès la fin de la saison.
Si on regarde bien la courbe, cette année là, le mycélium était déjà au maxi en fevrier. Donc, que tu travailles en février ou mars, tu vas le casser à moment donné ou à un autre.

Ce qu'il faut, c'est qu'il puisse redémarrer plein pot derrière. Si tu le casses et que derrière, tu prends du froid et de l'eau, que va-t-il se passer? Et avant début mars, on peut encore prendre du grand froid.

Après, il n'est pas dit que ça se passe comme ça tous les ans. Les champignons sont opportunistes. Lorsque les conditions sont bonnes quelle que soit la période de l'année, ils foncent. Il leur faut conserver la place qu'ils ont sur les racines ou dans le sol. Notre truffe ne fait pas exception à la règle. Si elle ne démarre pas, d'autres vont le faire et la dominer (comme brumale par exemple). Donc, je pense qu'il va falloir voir au cas par cas en fonction de la température du sol. Certaines années où l'hiver est froid, il est possible qu'il démarre tard, d'autre où l'hiver est doux (ce qui a été le cas l'an dernier) si ça se trouve, il est au taquet tout l'hiver comme le montre les courbes.

Enfin, il va falloir combiner ça avec le problème de l'herbe. Si tu travailles première semaine de février une fois la récolte finie, j'aimerai bien voir les brûlés mi avril... à mon avis, l'herbe va reprendre le pouvoir et tu vas devoir repasser un coup pour l'herbe ce qui va recasser le mycélium.

Bref, pas simple.

Fred
Répondre