abeilles

Pour discuter comme au bistrot notamment de ce qui ne touche pas trop la truffe.

Modérateurs : phil, uncinat55, jacques 37, galistruffe

Mister T
Membre
Messages : 1057
Inscription : 26 avr. 2011 19:11
Localisation : Vaucluse (APT)

Re: abeilles

Message par Mister T »

Bonjour à tous,

Je poste cette petite vidéo que je trouve épatante...

http://www.maxisciences.com/abeille/ces ... 33660.html
gautch07
Membre
Messages : 87
Inscription : 05 avr. 2014 07:22
Localisation : ardeche

Re: abeilles

Message par gautch07 »

bjr ayant travailler pendant 8 ans chez differents apiculteurs le metier ou le loisir apicole est de plus en plus difficile entre les nouvelles maladies , traitements gocho,frelons asiatique etc maintenat il faut renouveller 30%de sont cheptelle et faire du miel ca devient compliquer pour mon cas entre le vol et les insecticides je n ai plus de ruches :( je souhaite beaucoup de courrage c est une passion extraordinaire de vivre au rythme des floraison et des regions pour ceux qui transhume philippe
lubin 81
Membre
Messages : 1170
Inscription : 23 août 2013 13:09

Re: abeilles

Message par lubin 81 »

Bonjour
Pour les apiculteurs,science magazine nov/dec très intéressant documentaire sur les abeilles ,maladie ,mortalité,etc...plusieurs pages
Lubin
jacques 37
Membre
Messages : 4035
Inscription : 03 août 2007 16:24
Localisation : Nord Touraine

Re: abeilles

Message par jacques 37 »

Merci à toi pour le repérage :wink:
Jacques 37
Syl
Membre
Messages : 86
Inscription : 30 déc. 2008 16:49
Localisation : Val de Drôme

Re: abeilles

Message par Syl »

Bonjour à tous....

Je vous sent très défaitistes face aux nombreux problèmes que rencontrent aujourd'hui nos abeilles, et suis un peu surpris !!! Je le suis d'autant plus que en tant que passionnés de la truffe en général, nous savons ce que sont que les difficultés, les échecs, les problèmes de météo, de saisons ... et malgré tout nous persistons, échangeons et recherchons des moyens, des techniques, des visions nouvelles pour pouvoir continuer à progresser, a nous adapter et avancer.... Qui abandonne ses cultures parce que les résultats ne sont pas à la hauteur ?

Pourquoi n'en serait il pas de même en matière apicole ?

L'apiculture à papa, valable jusqu’à il y a une vingtaine d'année est dépassée, c'est certain. Pourtant des apiculteurs travaillent sur des méthodes alternatives et obtiennent des résultats.

Pourquoi continue t'on a s'approvisionner en reines qui viennent de Grèce, de Crète et autre, des abeilles certainement très intéressantes localement, mais dons les gènes n'ont jamais connu d'hiver ?

Pourquoi continue t'on à vouloir des reines de type " Buckfast", sélection qui a fait ses preuves en terme de rendement, mais véritable "formule 1" des abeilles, fragile, qui ne fonctionne plus face à toutes les agressions d'aujourd'hui ?

Pourquoi existe t'il toujours des souches sauvages qui sans l'aide humaine fonctionnent souvent mieux que les colonies d'élevage ( curieux parallèle avec la trufficulture) ?

D'accord, il y a des difficultés, mais peut être qu'un peu moins de conservatisme et un peu plus d'ouverture de la part des instances apicoles et des apiculteurs, un peu plus de bon sens, un retour à plus de rusticité, privilégier les souches locales et accepter de diminuer les rendements changerait la donne ?

Si en plus les élus de nos communes ( dont certains d'entre vous font certainement partie ) acceptaient de faire planter plus de jachères fleuries (terres pleins, ronds points et parcelles communales) bien plus jolies, faciles et moins coûteuses à entretenir et arroser que des bandes de pelouses fadasses et uniformes, et intéressantes pour tout les insectes polinisateurs.

Si en plus ils acceptaient le fauchage raisonné et après fleurissement des fossés et bords de route.

Je ne parle pas du monde paysan qui doit aussi prendre ses responsabilités en matière de traitements phytosanitaires et de culture intensive...

Je suis persuadé qu'il existe des solutions et travaille en ce sens. Plus nous serons nombreux à posséder quelques colonies dans nos jardins et mieux nos campagnes se porterons. C'est bien plus simple que cela n'y parait, il est possible de conduire quelques colonies et de faire son miel avec un petit accompagnement, et avec seulement 3 ou 4 interventions par an dans les ruches...

Si certains d'entre vous sont intéressés pour approfondir le sujet je serais ravis d'en discuter en MP .

A bientôt,

Syl.
J Gravier
Membre
Messages : 2525
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Re: abeilles

Message par J Gravier »

Bonsoir Syl,

il en va de l'apiculture comme de la trufficulture, en amateur tous les espoirs sont permis et même si tu produits peu tu peux être un homme heureux.... quand tu es pro le problème est différent à cause des charges courues d'avance....
Perso j'ai arrêté l'apiculture en tant que professionnel, j'ai gardé 30 colonies pour me faire plaisir mais c'est tout, j'étais en bio et je continuerai dans cette démarche même si je ne suis plus certifié (mesure d'économie), ceci dit si AT débarque bientôt je pense arrêter totalement.
Les problèmes ne sont pas partout les mêmes, mais dans le grand sud-est on cumule les difficultés.
On a plusieurs gros soucis, varroa qu'on a du mal à traiter cette année aussi bien en conventionnel qu'en bio, AT qui se profile à l'horizon, le climat qui devient trop instable, nos abeilles qui ne sont plus adaptés à leur environnement.... trop c'est trop !!!
C'est la troisième année consécutive qu'on a un soucis de production, trois ans de transhumances pour rien sur acacia puis sur chataignier ou elle ont tout juste la possibilité de se relancer, pour finir sur la lavande avec une récolte minime.... et pour tout ça il faut un camion, des assurances, des nuits sur la route, du gazoil, des charges MSA....
Cette année avec la météo c'est la totale, au printemps tout était bien parti et puis on a eu un coup de froid en avril/mai et j'ai été obligé de nourrir, environ 7 Kg par ruche.... après la lavande j'avais au minimum 12/15 Kg de miel en réserve dans les corps début septembre, le lierre n'a rien donné mais par contre elles ont élevé du couvain car le pollen était bien présent, mi-octobre j'ai du nourrir pour assurer un bon hivernage, en moyenne 7/8 Kg par ruche..... et puis il a continué à faire très doux avec du pollen mais pas de miel..... fin novembre je rajoutais encore 7/8 Kg de sucre par ruche.... du grand n'importe quoi !!! et je n'ai pas de la buck mais de la noire....
Au bilan ça fait 20 Kg de sucre par ruche, pour une récolte de 7 Kg de miel en moyenne sur la lavande.... heureusement que je n'avais que 20 ruches à nourrir..... il y a des collègues qui avaient déjà passé les 8 tonnes de sirop au printemps, je préfère ne pas imaginer à combien ils en sont à l'entrée de l'hiver, j'ai un collègue apiculteur/trufficulteur qui s'est fait intoxiquer 200 ruches par un champ de colza puis 200 par un traitement sur pommier, un autre qui a littéralement perdu 400 ruches sans que la source de contamination n'ait pu être établie..... tout ça c'est dans mon entourage immédiat, des cas il y en a bien d'autres.
Je pense que tu minimises le problème..... ce qui est en train de se jouer est grave.... la question n'est pas d'être optimiste ou pessimiste, il y a des faits et on ne peut les ignorer, tout n'est pas parfait en apiculture mais on ne peut tenir les apiculteurs pour responsables de la situation, c'est une position facile, du reste c'est la position adoptée par certains lobbings....

joel
gautch07
Membre
Messages : 87
Inscription : 05 avr. 2014 07:22
Localisation : ardeche

Re: abeilles

Message par gautch07 »

bsr gravier tu as bien resumer la situation sans compter la mortalite d hivernage courage a cette profession qui diminue de plus en plus
jacques 37
Membre
Messages : 4035
Inscription : 03 août 2007 16:24
Localisation : Nord Touraine

Re: abeilles

Message par jacques 37 »

Bonsoir à vous tous
Je partage bien l'analyse de Joël. Beaucoup trop de facteurs extérieurs nous posent de plus en plus de problèmes. Alors bien sur si nous avions les conditions que les abeilles rencontraient il y a plusieurs décennies, nous pourrions espérer pouvoir redresser les situations les plus difficiles. Mais c'est plutôt l'inverse qui se produit, les prédations deviennent de plus en plus présentes. Lié à tous cela, leur conditions de vie qu'elles ont depuis très très longtemps est en train d'évoluer de façon négative, puisque tout s'est accéléré en quelques dizaines d'années. Elles ne trouvent plus leurs compléments alimentaires nécessaires à leur équilibre et doivent en plus lutter contre de nouvelles maladies, sans compter les quelques nouveaux prédateurs pour lesquels elle devront trouver les parades, mais ce ne sera pas sans doute pas en une décennie, mais beaucoup plus long. On peut tout a fait comprendre que certains baissent les bras devant ces défis si difficiles :cry:
Jacques 37
Syl
Membre
Messages : 86
Inscription : 30 déc. 2008 16:49
Localisation : Val de Drôme

Re: abeilles

Message par Syl »

Bonsoir Joel, bonsoir à tous,

Tous ce que tu dis est vrai.... malheureusement...

Mais, malgré tout, je reste persuadé qu'il reste des possibilités....

Tu illustres mes propos précédents remarquablement, et on se rends compte que la majeur partie des problèmes que tu exposes sont liés à des comportements humains qui doivent être changés si on veut une évolution positive :

- la transhumance : est elle encore nécessaire ?, car comme tu le dis c'est des assurances, un camion, du gas oil et des nuits sur la route... Une apiculture sédentaire fonctionne, et divise par deux a trois ton budget de fonctionnement annuel et même si les récoltes sont plus faibles, elles sont nettement plus rentables, sans compter que tu abimes bien moins ton matériel.

- les intoxications : elles sont d'origine humaine, forcément, donc on devrait pouvoir les éviter, ce ne doit pas être une fatalité et on doit tout faire pour y arriver.

- le nourrissement : changeons nos méthodes de récolte, mais tant que le sucre sera moins cher que le miel, beaucoup prélèveront le miel pour le remplacer par du sucre... Changeons nos ruches horizontales par des divisibles verticales, bien moins gourmandes en provisions...

- les abeilles : j'en ai parlé dans mon précédent post

- varroa : c'est un fait, arrêtons cette lutte acharnée, on ne l'aura pas. Je pense qu'il faut vivre avec et juste essayer de le contrôler. Il faut des souches et des colonies fortes si on veut pouvoir y arriver.

- AT n'est pas encore là, mais sera certainement présent chez dés cette année ou l'an prochain !

- Le frelon : reste un gros problème essentiellement dans le sud ouest et quelques points , mais son extention semble marquer le pas vers l'est. Les moyens de lutte devraient progresser.

Le climat : oui c'est pas évident ces deux dernières années. Les mauvaises années ont toujours existé, espérons que les prochaines soient meilleures.

les lobbys : aujourd'hui, la santé de l'abeille est bien la dernière de leurs préoccupation !!! Leurs recherches se font sur : "comment pouvoir polliniser sans insectes". Celui qui trouvera sera multi milliardaire, et donnera droit à l'humanité de polluer encore plus...

Je ne minimise rien, et suis, je pense, bien au courant des problèmes qui nous entourent, mais il faut se battre, être présent aux représentations agricoles et changer nos méthodes.

Je suis comme toi apiculteur pro, j'ai deux métiers et tire la moitié de mes revenus annuels de l'apiculture. J'ai changé mes méthodes, moi aussi je suis le cahier des charges bio mais sans le label ( cher pour pas grand chose, surtout quand on reste sur des circuits courts), j'ai changé mes ruches, ma conduite et travaille en sédentaire, et toutes mes abeilles sont issues de mes élevages. Sur les 4 dernières années j'ai eu entre 4,5 et 7 % de pertes par hiver et produit (pour les ruches de production) entre 20 et 25 kg de miel / colonies et très peu d'apport de sucre (en moyenne 4 a 5 kg par an par colonie et uniquement a des périodes critiques).

Certes on ne retrouvera pas les rendements d'il y a seulement 20 ans, et de toute façons on ne sera jamais concurrentiels face aux miels chinois ( certains ne sont même pas issus des abeilles !!!) et africains. Mais on doit se battre, faire changer encore plus les mentalités. Si on abandonne, qu'on baisse les bras, c'est l'ensemble de nos campagnes qu'on abandonne, laissant la place aux lobbys et industriels malfamés...

Je garde espoir....

Syl.
J Gravier
Membre
Messages : 2525
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Re: abeilles

Message par J Gravier »

Bonjour Syl,

tu as certainement raison de garder espoir, il y a des coins ou il y a encore des possibilités, mais chez moi, que se soit dans le Vaucluse ou le Gard (plaine-est du Ventoux ou plateau de Lussan) on ne fait plus un gramme de miel en sédentaire depuis longtemps, la transhumance reste donc la seule possibilité, passé le 15 avril toutes les floraisons sont finies sur Carpentras et idem sur Lussan à partir du 15 mai, il n'y a rien de rien du 15 mai au 15 sept....
Se pose aussi le problème du blocage de ponte en hiver, ici il est beaucoup trop court, varroa continue à se développer.
Concernant l'élevage de reine nous avons aussi un soucis, tous les pros "descendent" dans le sud pour hiverner, il y a un brassage génétique énorme entre buck, cauca, carno, it.... sans compter les hybrides... impossible de garder de bonnes lignées....
Tu sais j'ai tourné le problème dans tous les sens, se déplacer pour élever des reines ou produire ailleurs en sédentaire au lieu de transhumer n'est pas plus simple... déménager est une solution mais j'aurais un peu de mal avec mes truffières....sans compter sur le fait qu'il faut des années pour bien connaitre son biotope, c'est comme son sol pour la truffe.
OK avec toi sur ce qu'il faudrait faire pour changer les choses..... mais ce serait se mettre 100% des lobbys, 95% des agriculteurs, et mini 75% des apis sur le dos... donc si c'est pour faire du vent et récolter des ennuis très peu pour moi....
Je connais bien le milieu agricole pour y être né mais encore plus pour en être sorti (je ne suis revenu à l'agriculture que tardivement), plus les choses vont mal et plus l'agriculteur résiste, il minimise les problèmes tout en continuant à investir, s'entête à produire pour ne rien gagner, "l'individualiste" devient un syndicaliste acharné.... on appelle ça du déni... la société "civile" est bien plus saine dans son fonctionnement, il y a beaucoup d'entreprises qui ferment pendant que d'autres se créent, ça fait partie d'une forme d'adaptation au contexte économique ou sociétal, on trouve ça "normal".... en agriculture tout est "statique", il y aurait beaucoup de gens qui aimeraient revenir à l'agriculture et produire "autrement", certains "rêvent" mais d'autres ont de réelles capacités.... cela permettrait une transition possible, une évolution.... mais il y a un blocus sur le foncier !!! c'est le problème N°1 de l'agriculture, c'est la limite du droit à la propriété .
Il n'y a pour moi qu'une solution, sans remettre en cause le droit à la propriété il faudra bien qu'un jour celui qui possède la terre ait l'obligation d'en faire usage, soit il la cultive lui même.... soit il la donne en fermage, il faudra en passer par un texte de loi.... sinon dans quelques années il n'y aura plus que des propriétaires et plus aucun paysans.... il n'y a que de cette façon que les choses peuvent changer, en profondeur, durablement et pacifiquement, en changeant progressivement les "têtes", pas en les coupant.... :)
S'il y a parmi ceux qui me liront des politiques courageux capables de s'atteler à ce problème (de droite ou de gauche, membres ou non du forum) je suis preneur et dispo..., pour l'avenir de nos enfants et petits enfants ... ce pourrait être mon dernier combat....

joel
bion
Membre
Messages : 5025
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: abeilles

Message par bion »

Bonjour,
J Gravier a écrit : il faudra en passer par un texte de loi....
Cette proposition heurte mon sens libéral. Je pense qu'il serait plus judicieux de faire en sorte que l'agriculteur ai les moyens de payer un loyer plus important: si les propriétaires peuvent avoir un revenu plus important de leurs biens, cela les motivera à les louer à des agriculteurs.
Actuellement il est plus rentable de louer ses terres pour y parquer des chevaux que pour la cultiver.

Il y aura de plus toujours un moyen de détourner une loi.

Michel.
Leromain84
Membre
Messages : 6795
Inscription : 05 nov. 2007 21:08
Localisation : VAISON LA ROMAINE

Re: abeilles

Message par Leromain84 »

A tous
pas facile pour tous le monde.
j'ai voulu donner 6HA de vignes à un jeune agri. on a replanté 4HA il y a deux ans (40000 e) de frais , et quand je vois dans l'état où elles sont :twisted:
Que du chiendent, 14ans de rente pour récupérer l'investissement..; Dans 10 ans faudra tous refaire.
Les J.A touchent de belles primes pour la restructuration du vignoble mais quand on est radin et peu courageux çà peu pas faire .
Enfin je patiente encore un peu avant de changer d'optique , après une remontée de bretelles ... :wink:
Voulant faire une bonne action et donner du boulot à un jeune, je suis très déçu .
Sans vouloir un rapport important tout ce que je demande c'est un entretien correct après c'est l'exploitant qui n'aura guère de revenu , tant pis pour lui..
jm
VAUCLUSE PIEDS DU VENTOUX NORD
"quoique l'on dise ou que l'on fasse le cul du rabassier sentira toujours le thym"
J Gravier
Membre
Messages : 2525
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Re: abeilles

Message par J Gravier »

Michel,
Une large majorité d'agriculteurs n'arrivent à survivre que grâces aux aides de l'Europe, faut il en distribuer encore plus ?.....et pour financer des propriétaires ? nous sommes déjà dans un impasse car les aides de la PAC diminuent d'années en années....
Oui il y a de plus en plus de parcs à chevaux (ça aussi c'est mauvais pour les abeilles)..... et dans mon petit coin du Gard des milliers d'hectares retournent à la nature depuis 50 ans.... plus on attend et plus il coutera cher de les remettre en culture..... sans compter les risques d'incendie qui augmentent, d'une façon ou d'une autre un jour il faudra bien payer la facture, alors qui ? le propriétaire ou le contribuable ?
Je sais bien que cette idée heurtera beaucoup de monde, à commencer par les agriculteurs eux même, mais la notion de "propriété terrienne" est en soi une abération car la terre appartient à tous les humains et elle doit nous nourrir ...... elle avait un sens à une certaine époque, mais si dans 50 ans il n'y a plus d'agriculteurs que mangerons nous ? et faudra t il être encore plus "productivistes" pour nourrir la planète avec les terres qui restent ? et nourrir avec quoi, du blé ? du maïs ?
Il y a chaque année des milliers de jeunes qui sortent des écoles d'agriculture.... on en fait de futurs chômeurs.....
Au Brésil il y a déjà une loi en ce sens, c'est un pays de tous les extrêmes, il y a des gens qui possèdent des milliers d'hectares juste pour le "plaisir" de posséder, et d'autres qui crèvent la fin, par nature des "paysans sans terre", c'est le nom qu'ils se sont donné.....
Il y a 15 ans quand ils s'installaient par centaines sur des terres qui ne leur appartenaient pas ils étaient chassés par l'armée et la police.... aujourd'hui le droit est pour eux, ils s'installent et cultivent, les propriétaires ont le choix entre cultiver eux même ou laisser faire.... au final le Brésil y gagne par une production agricole accrue, une misère plus limitée et une plus grande cohésion sociale.... ok, c'est un peu brutal, mais ça marche....

Joel
J Gravier
Membre
Messages : 2525
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Re: abeilles

Message par J Gravier »

De la pluie et encore de la pluie.............. et voilà comment on se retrouve devant l'ordi à refaire le monde.... :|
M'enfin, pour moi pas d'illusions, il faudra attendre d'avoir atteint le fond du fond pour qu'un changement soit possible, par nature l'homme n'aime pas le travail... il fera tout pour contourner les problèmes, attendons qu'il ait vraiment faim....

joel
Avatar de l’utilisateur
pancho
Membre
Messages : 4294
Inscription : 07 févr. 2010 21:04

Re: abeilles

Message par pancho »

Bonjour a vous tous ,
Moi je ne connais absolument rien sur les abeilles ,j ai mon voisin qui en a une 30ne et qui ma dit dernièrement que ces ruchers ont produit cette année une 30 de kg de miel a peu près chacun.
il est vrai que ces ruchers sont sur une zone d' arboriculture Bio entouré de quelques champs de tournesols ??? et moi qui possède des champs autour plantés en luzerne ou je fait une rotation pour la coupe de celles ci donc pour moi toujours une parcelle en fleur, a coté de ces luzernes ( 5 hc ) j' ai semé de la fétuque ,raygras et trèfle (6hc ) de plus pour cette année j 'envisage de semer a coté 3 hc de sorgo fourrager alors peut être que le lieu leurs plait . L 'autre jour il me disait qu 'il n 'était pas pour la transhumance qu 'il préférait ne pas les touchers et surtout qu 'il n 'apportait pas des abeilles étrangères a sa population ( ramassage de nid ) il me semble qu 'il ma dit que sa variété d 'abeilles ou leurs origines étaient cévenoles .toujours en est il que son miel est délicieux .
Pour vous situer je me trouve en vaunage ,je pense que tu doit connaître Joel .
pancho
Répondre