Expérimentation transfert de truffes.

Sous forum du forum général où on va parler de toutes les expérimentations en cours chez les uns et chez les autres.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

bion
Membre
Messages : 4934
Enregistré le : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par bion »

Bonsoir,
Trufalou a écrit : de la surface de la gléba
Du péridium plutôt?

Michel.
Trufalou
Membre
Messages : 1168
Enregistré le : 12 août 2016 10:53
Localisation : Ardèche/Drôme

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par Trufalou »

Bravo Michel oui comme par chez nous il n'y plus d’écorce ( enfin péri machin ) bouffé par tous les prédateurs :roll:
Genévrier
Membre
Messages : 1003
Enregistré le : 23 janv. 2017 19:58
Localisation : Périgord Noir

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par Genévrier »

Il n'y a pas de tuyau mais un mycélium qui relie la truffe à l'arbre !
Ne délocalisez plus vaut truffes elles vont pourrir !

La truffe noire est le fruit du mariage entre des filaments souterrains de T. melanosporum et les radicelles de certains arbres (chêne, noisetier, mais aussi charme, tilleul...) De cette relation naissent des mycorhizes, mi-champignon, mi-racine. Ce mode de vie symbiotique adopté par la truffe est partagé par des milliers d’espèces de champignons. Ces champignons aident les végétaux à puiser des éléments nutritifs dans le sol ; en échange, les végétaux fournissent aux champignons les sucres qu'ils sont incapables de fabriquer eux-mêmes à partir de l’énergie du soleil.

En marquant par du carbone 13 le dioxyde de carbone assimilé par les feuilles de l’arbre hôte lors de la photosynthèse, des scientifiques de l’Inra ont suivi le devenir de ce carbone jusque dans les racines de l’arbre et son passage dans le champignon. Publiée en 2013, cette expérimentation prouve que le champignon puise la presque totalité de son carbone (sous forme de sucres) chez l’arbre hôte. Cela représente, pour l’arbre pendant sa saison de croissance, 1 % de l’ensemble de son carbone assimilé. Ces résultats nous permettent de mieux comprendre les relations nutritionnelles de la symbiose. Ils pourraient améliorer la conduite des plantations truffières. « Nous leur conseillons désormais de préserver et favoriser l’accès des arbres à la lumière » explique François Le Tacon chercheur à l’Inra dans l’Unité Interactions Arbres/Micro-organismes et auteur de l’étude.
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17491
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par melano »

Le flux de carbone est évident entre l'arbre et la truffe mais c'est le chemin qui pose question. On n'a jamais vu le lien physique qui unit les deux.

D'où des hypothèses qu'on a testé :
- il y a un lien physique direct entre arbre et ascocarpe
- le lien est indirect via les excudats racinaires et / ou la faune du sol.

On aurait très bien pu imaginer, vu le délai de trois mois entre la photosynthèse avec les C radioactif et son apparition dans la truffe que le carbone passe par un réseau trophique style la racine excude des sucres qui sont mangés par des bactéries qui meurent et la truffe mange ce qu'il en reste.

Cela ne semble pas être le cas. Il fallait essayer.

Fred
Avatar du membre
tuber01
Membre
Messages : 4098
Enregistré le : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par tuber01 »

et aussi à partir du moment où elle a fini sa croissance, a t'elle encore besoin de ce lien pour aller au bout de son développement. A priori oui , en tous cas jusque sa mélanisation.

Seb
la vie est trop compliquée pour avancer avec une pleine assurance
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17491
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par melano »

Bonjour,

des nouvelles d'une truffe sortie aux environs du 15/09 et remise dans son trou. Elle a finalement pourri.
IMG_20181016_10132.jpg
Fred
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
bernard241946
Membre
Messages : 94
Enregistré le : 27 sept. 2018 12:45
Localisation : Entre Périgord noir et quercy

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par bernard241946 »

avant que je découvre le forum et que je m'inscrive, j'ai déplacé deux truffes ( changement de lieux), même résultat, pourries. Cela me confirme ce que j'avais lu sur le forum: ne déplacer pas vos truffes
Bernard
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1517
Enregistré le : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par Jcrtruffe »

En fait tu confirmes par l'expérience ce que les scientifiques déclarent dans leurs rapports à savoir que la truffe reste toute sa vie dépendante de l'arbre .

Moi j'imaginais qu'a un moment donné elle était indépendante.

Jcr
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Avatar du membre
tuber01
Membre
Messages : 4098
Enregistré le : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par tuber01 »

Jcrtruffe a écrit :En fait tu confirmes ... que la truffe reste toute sa vie dépendante de l'arbre .
je ne crois pas avoir vu cette confirmation nulle part ci dessus ?

Seb
la vie est trop compliquée pour avancer avec une pleine assurance
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17491
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par melano »

J'en ai sorti une autre de 80 grammes il y a 15 jours et ça ne se passe pas trop mal pour elle. :P

Si on veut savoir, il faut en sortir une de temps en temps.

Fred
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1517
Enregistré le : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par Jcrtruffe »

SelosseTachen.PNG
article.PNG
tuber01 a écrit :
Jcrtruffe a écrit :En fait tu confirmes ... que la truffe reste toute sa vie dépendante de l'arbre .
je ne crois pas avoir vu cette confirmation nulle part ci dessus ?

Seb
Bonjour Seb
un peu de lecture
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17491
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par melano »

Oui Jcrtruffe, la truffe est nourrie par l'arbre. Mais comment cela ce passe? Comment expliquer le délai très important de 3 mois entre l'incorporation du 13C dans les feuilles et son arrivée dans la truffe?

Il n'est pas exclu qu'en fonction des stades de développement les choses évoluent. Prend notre espèce : c'est notre mère qui nous nourrit quand on est petit.

Durant la vie embryonnaire, le lien est direct via le placenta. Après la naissance, le lien change via le lait maternel puis ensuite, c'est toujours mère qui nourrit son bébé mais via une petite cuillère et un apport extérieur de matière organique.

Ce qu'il faut déterminer c'est comment ça se passe pour la truffe et en sacrifiant quelques truffes on y verra peut-être plus clair.

Fred
bion
Membre
Messages : 4934
Enregistré le : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par bion »

Bonjour,

Quand le C13 est apporté dans le sol, on n'en retrouve pas dans la truffe; l'on peut donc affirmer que la totalité du carbone vient de l'arbre.

Cela n'est pas généralisables aux autres nutriments nécessaires (sels minéraux, eau).

Michel.
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17491
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par melano »

bion a écrit :Quand le C13 est apporté dans le sol, on n'en retrouve pas dans la truffe; l'on peut donc affirmer que la totalité du carbone vient de l'arbre.
Non, je ne suis pas d'accord. Si on reprend l'exemple de la mère et de son bébé au moment où il est encore nourrit avec du lait maternel mais qu'il commence à manger des purées.

Tu as marqué la mère au carbone radioactif donc, tu vas retrouver la radioactivité dans le bébé car il a bu son lait. Par contre, tu peux marquer du lait de vache et le mettre à proximité du bébé, s'il ne mange que des purées de carottes, tu ne détecteras pas un apport de radioactivité venant de l'extérieur.

Donc, le fait d'avoir mis des feuilles de noisetier marquées sur le sol et de ne pas avoir retrouvé la radioactivité dans la truffe n'indique pas forcement grand chose.

Fred
bion
Membre
Messages : 4934
Enregistré le : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: Expérimentation transfert de truffes.

Message par bion »

Si ce sont des feuilles de noisetier "nourries" au C13 qui ont été apportées, le processus d'humification est relativement rapide (quelques semaines) en condition favorable (eau + T°).

Autre point: si le mycélium est capable d'assimiler le carbone et de synthétiser des molécules complexes, il n'a pas besoin de l'arbre......pourquoi alors la symbiose?

Michel.
Répondre